Conférence Exceptionnelle 2015 - Samedi 28 mars 2015 - Programme

Samedi 28 mars 2015, Louvain-la-Neuve


08 h 30

Accueil des participants

09 h 00

Allocution de bienvenue

09 h 15

« Raison et sensibilité chez les hauts potentiels"

par Jean-Daniel Nordmann, Fondateur de l'Ecole de la Garanderie à Lausanne, Philosophe, Pédagogue et Auteur (CH)

L’enfant HP est réputé « sensible ». Il serait souvent submergé d’émotions envahissantes. Pourquoi ne pas s’interroger alors sur le statut de l’émotion par rapport à la raison. D’où vient que nous accordions tant d’importance à ces mouvements intérieurs et en particulier chez la population à haut potentiel? 

Réfléchissons aussi à la notion de «sensibilité», qui se peut rapporter aux émotions… conduit inexorablement à réfléchir à la raison.

10 h 00
 Questions / réponses

10 h 30

Pause / Dédicaces

11 h 00

« Les enfants à hauts potentiels : des génies maladroits ?! », 

par Nicole Fraselle, Kinésithérapeute - Psymotricienne (B) 

Sachant que l’EHP naît avec un capital moteur et cognitif semblable à un autre nourrisson, quels sont les éléments qui les différencient ensuite?  

Différents profils d’enfants doués existent et certains vont présenter une dyssynchronie de développement entre l’intelligence, la psychomotricité, l’affectivité et la sociabilité.

Cette maladresse, fréquemment caractérisée dans le domaine moteur  (écriture, sports), ne serait toutefois pas une fatalité pour ces enfants doués.   

Comment prévenir, contrer ce phénomène de dyssynchronie et, s’il est déjà trop tard, (ré)éduquer l’enfant pour en diminuer les conséquences ?

11 h 45

Questions / réponses

12 h 15

Le mot de la fin 

"Et si le bouillonnement émotionnel pouvait trouver sens lorsque l'homme se découvre comme personne, et donc comme sujet libre et responsable ?" par Jean-Daniel Nordmann


12 h 30

Fin


 Objectifs

Les jeunes et adultes à haut potentiel sont trop souvent victimes de préjugés, d'attentes et d'exigences élevées de la part de leur entourage. Ils ne sont pas épargnés non plus des troubles tels que la dyslexie, le déficit de l'attention, ...

Comprendre la complexité des profils à haut potentiel, se pencher sur leur développement, envisager l'aspect émotionnel en lien avec la raison, ...  c'est exactement ce que les intervenants belge et suisse, vont tenter de présenter tout au long de cette Conférence Exceptionnelle. 

EHP-Belgique et les intervenants souhaitent contribuer ainsi à une meilleure prise en charge des besoins spécifiques des enfants, des ados et des adultes à haut potentiel à l'école, en formation, au travail, ...

 Public cible

Les Conférences Exceptionnelles de EHP-Belgique visent en premier lieu, tous les professionnels de la santé et de l’éducation (scolaire et parascolaire), c’est-à-dire les enseignants, les directeurs/directrices d’établissements scolaires, les médecins, pédopsychiatres, psychologues, les logopèdes, les graphothérapeutes, les coachs, … 

Elles permettent également à tous les accompagnants, et bien entendu aux parents d’enfants et/ou d’adolescents à haut potentiel, membres ou non de l'ASBL EHP-Belgique de se joindre aux échanges et aux débats.

Nous invitons également les dirigeants politiques en charge de la famille, de l’enseignement et de la santé à nous rejoindre pour entendre les difficultés, le désarroi et les souffrances que beaucoup de jeunes et d’adultes à haut potentiel rencontrent à l’école, au travail, dans la vie de tous les jours.

 Intervenants

 



Jean-Daniel Nordmann poursuivi d'abord sa carrière pédagogique comme Vice-Recteur du Collège St-Charles à Porrentruy (Jura Suisse) pendant 5 ans, puis comme Directeur de l’Ecole catholique du Valentin à Lausanne pendant 10 ans avant de rejoindre l’OIDEL (Organisation Internationale pour le droit à l’éducation et la liberté d’enseignement) comme Directeur général adjoint pendant 7 ans.

Fondateur et ancien directeur de l’Ecole la Garanderie à Lausanne pendant 14 ans, il est également l'auteur de plusieurs livres dont "L'enfant surdoué".







Après avoir suivi, entre autres, les enseignements de B. Aucouturier, J. Michaux, M. Lepage et de J. Le Boulch, très vite, elle s’oriente vers la psychomotricité.
 
Ses travaux sur la méthode neuro-psychomotrice de P. Mesker, les neurosciences et les rencontres avec M. Mazeau et E. Gentaz  font d’elle une passionnée de la psychomotricité fonctionnelle et neuro-cognitive. 

Sa formation de kinésithérapeute lui fera développer  l’aspect kinesthésique associé aux facettes multi sensorielles pour, au travers de la psychomotricité, amener l’enfant à une meilleure intégration du geste graphique, ouvrir les chemins moteurs et cognitifs en passant par les vécus corporels nécessaires aux  nombreux apprentissages. 

Collaboratrice au Vade-Mecum de Kinésithérapie depuis 2002 (éditions Maloine), elle mettra en évidence l’importance d’avoir « un esprit sain dans un corps sain », définition générale de la psychomotricité. 

N. Fraselle donne de nombreuses formations et conférences tant en Belgique qu’en France.