Haut Potentiel‎ > ‎Fiches Mémo EHP‎ > ‎

Fiche Mémo EHP 3

Des jeunes HP en difficultés scolaires

De nombreux enfants à haut potentiel ne réussissent pas développer leur potentiel à l’école. Leurs prestations scolaires sont en dessous de leur potentiel. Bien que parents et enseignants sont conscients du haut potentiel de l’enfant, ils sont démunis face au manque de motivation et de productivité de celui ou celle-ci. Et quand les résultats scolaires sont en dents de scie ou déclinent, tant les parents que les enseignants finissent par mettre en doute le haut potentiel lui-même ainsi que les capacités relevées par les tests appropriés. Très souvent, les enfants HP finissent eux-mêmes par perdre confiance dans ces capacités exceptionnelles. 

Quels sont les signes indiquant qu’un enfant HP ne développe pas son potentiel?

  • Ne termine ou ne fait pas du tout son travail scolaire
  • Est désorganisé
  • Se désintéresse pour l’école
  • Cherche des excuses ou blâme les autres pour ses problèmes
  • A une vie sociale effrénée ou, au contraire, s’isole
  • A des résultats scolaires qui dégringolent

Parfois, les HP se noient dans une activité qui leur permet d’échapper à leurs responsabilités d’élèves/étudiant : La lecture effrénée qui n’a rien à voir avec les cours, l’ordinateur, les jeux électronique, …
Ils peuvent être “actifs”, mais devenir des apprenants sélectifs et refuser de produire certains travaux scolaires.
 

Quand cette situation doit-elle être considérée comme un problème?
Tous les enfants ont des forces et des faiblesses, ont des sujets de prédilection et des matières scolaires moins palpitantes et tous les enfants, les HP aussi, ont le droit de ne pas avoir des hauts et des bas quand à leurs résultats scolaires.

La situation devient un problème lorsque celle-ci devient importante (majorité d’échecs non compensés par des bonnes prestations), qu’elle perdure (répartie sur plus d’une année) ou qu’elle déstabilise de façon inquiétante le jeune HP.  

Quelles sont les causes de cette situation?
Elles sont multiples et complexes. Il est important de ne pas simplifier la situation à outrance et de permettre au jeune HP d’identifier les causes de son manque de prestations.  Certaines sont dues directement à ses particularités HP (Fiche 3) , d’autres sont liées à l’organisation scolaires d’autres proviennent de l’environnement familial. 

Des explications scolaires possibles

  • Manque d’enjeux
  • Trop ou trop peu de compétition
  • Conflits avec le corps enseignant
  • Des troubles d’apprentissages non-identifiés
  • Un changement vers une école plus difficile
  • La pression des pairs
  • Le manqué d’opportunité pour être créatif
  • Trop ou trop peu de structure en class
  •  Un « mismatch » entre les préférences scolaires et les capacités du jeune HP et les stratégies pédagogiques, les attentes et l’environnement scolaire.

Des explications familiales possibles

  • Conflit entre parents
  • Surprotection par le/les parents
  • Sur domination du jeune HP
  • Trop ou trop peu d’attention parentale
  • Problèmes de santé
  • Rivalités dans la fratrie
  • Sentiment de pression
  • Surinvestissement du travail scolaire ou au contraire anti-travail

 

Parents: Alors que faire ?

Certains enfants traversent ces périodes, d’autres continue ce type de comportement tout au long de leur vie. Si le comportement perdure plus d’une année scolaire, il est primordial de se faire aider pour sortir de cette spirale négative. Il est évident qu’il est préférable d’identifier cette situation le plus tôt possible. Les recommandations suivantes peuvent aider :

  1. Faire évaluer la situation par un professionnel averti ;
  2. Communiquer les informations récoltées aux personnes impliquées dans l’éducation du jeune HP. Ici, se faire épaulé par un professionnel de la santé est une aide considérable pour aborder les particularités du jeune HP en difficultés ;
  3. Identifier ce qui pourrait être mis en place à l’école, à la maison ;
  4. Eviter à tous prix une situation conflictuelle avec l’école ;
  5. Persévérer et encourager le jeune HP (zones d’excellence, centres d’intérêts propres), quel que soit le niveau de prestation scolaire. Ses zones d’oxygène ne doivent pas devenir des bonus aux résultats scolaires
  6. Encourager le jeune HP à participer à d’autres activités, surtout avec d’autres jeunes HP.
  7. Ne jamais baisser les bras complètement.

 

Quelques pistes d’action pour les enseignants :

La mise en place d’une pédagogie adaptée est moins importante que la mise en place d’une relation adaptée. A partir du moment où le système éducatif peut prendre en compte les particularités des jeunes à haut potentiel et peut comprendre leurs besoins spécifiques ; à partir du moment où l’enseignant peut entendre et comprendre cela sans qu’il se sente menacé dans sa place d’enseignant par la différence, alors il n’est pas forcément utile de penser à de grandes mesures pédagogiques, mais il faut accepter la différence pour ce qu’elle est et pouvoir faire en sorte que ces jeunes-là réussissent aussi à l’école.

Voici d’ores et déjà quelques premières pistes pouvant aider les jeunes HP dans leur quotidien scolaire et/ou académique :

  1. Expliquer les objectifs et les méthodologies pour donner du sens 
  2. Clarifier les attentes et préciser les critères de qualité ;
  3. Accompagner lors de la prise de notes (plan au tableau, laisser du temps pour noter) ;
  4. Accompagner dans la gestion des documents, des classeurs et du journal de classe ;
  5.  Adopter une attitude vraie : dire clairement ce que l’on pense pour éviter l’interprétation et la susceptibilité ;
  6. Solliciter activement  l’attention ;
  7. Proposer des défis ou des situations complexes (Cfr taxonomie de Bloom / Intelligences multiples) ;
  8. Apprendre la coopération ( échanges de savoirs) ;
  9. Proposer des exercices de différents niveaux ( manuels différents en classe et autocorrection) ;
  10. Faire réaliser une structure du cours et un référentiel ;
  11. Investir dans un projet scolaire « hors classe » : une exposition, une mission sociale etc..
  12. Proposer des recherches complémentaires ;
  13. Aider à la responsabilisation, au dialogue et au respect mutuel (éviter l’ironie) ;
  14. Valoriser les progrès et apprendre à s’évaluer ;
  15. Apprendre à mémoriser, à comprendre et à réfléchir, à découvrir sa forme d’intelligence, à prendre conscience de ses ressources et à combler ses lacunes.
  16. Renforcer les exigences au niveau du conseil de classe tant dans l’analyse des besoins que dans la communication dans les bulletins. 

Source : Informations provenant de différentes conférences organisées par EHP-Belgique